Livre libre


le site de tous les livres

<
Livre libre
Bookmark and Share


auteur : Catherine Gil Alcala
titre : James Joyce Fuit… Lorsqu’un Homme Sait Tout à Coup Quelque Chose suivi de Les Bavardages sur la Muraille de Chine
éditeur : Editions La Maison Brûlée
genre : Théâtre
format : 13 x 19 cm
nbpages : 108
résumé : James Joyce Fuit… Lorsqu’un Homme Sait Tout à Coup Quelque Chose :

Ça commence par parler, acter sans sujet, par la perte d’identité… La révélation qui implose, laissant place à l’hallucination dans une ville aux façades de cinéma qui s’effondrent. Alors il renaît à travers l’amour d’une actrice, réinvente un monde, s’invente des noms de poètes, James Joyce, Henri Michaux, Antonin Artaud, Arthur Rimbaud, comme les fous qui s’appellent Napoléon.

Les Bavardages sur la Muraille de Chine :
Lors d’une promenade sur la Muraille de Chine comme sur le fil du rasoir, Buck Mulligan et Humpty Dumpty inventent en « chinois » un dialogue entre James Joyce et Lewis Caroll. Ils se répandent en bavardages pour tuer le temps ou pour retarder le moment de l’angoisse qui les disloque en une multitude de personnages pour une mise en pièces du théâtre.

Pour lire des extraits en ligne,

cliquez ici

adresse de vente du livre ( indiquée par l'auteur et sous sa responsabilité ) :

http://www.decitre.fr/livres/james-joyce-fuit-9791093209012.html



Vous souhaitez modifier l'adresse de vente de l'ouvrage
cliquez ici


Exprimez-vous sur le Forum
COMMENTAIRES


2017-06-13

Extrait (À propos de Les Bavardages sur la Muraille de Chine de Catherine Gil Alcala)
"Des passages suffisent à souligner l'enjeu d'une telle création autour de la question du langage et non non-sens, où nous passons derrière le miroir, où Alice se retrouve dans un « monde à l'envers ». Où nous rencontrons le personnage de Humpty Dumpty, œuf devenu humain qui philosophe sur le langage. Où la question du sens et du non-sens (et de leurs paradoxes) se pose corrélativement à celles sur la relation entre théâtre et poésie, philosophie et littérature… "
Retrouvez cette critique sur http://www.lacauselitteraire.fr/james-joyce-fuit-catherine-gil-alacala
(posté par l'éditeur : Joël Marette)


*************************************

2016-02-06

Une nouvelle critique est parue sur ce livre :
James Joyce Fuit… de Catherine Gil Alcala
Écrit par Daphné Troniseck le 4 février 2016 dans Le Suricate Magazine

« … cette pièce dégage une puissance incroyable. Le style de Catherine Gil Alcala est très particulier, oscillant entre jeux de mots bien sentis et autres contrepèteries dont la musicalité n’est pas à remettre en cause. Lire la pièce à haute voix donne d’ailleurs encore plus de profondeur au texte, même si l’on ne comprend qu’assez vaguement ce qu’il s’y passe. On perçoit cependant qu’il s’agit d’un homme qui se perd dans les labyrinthes de son esprit tombé dans la folie et revit l’amour qu’il porte à une actrice à travers toutes les femmes qu’il rencontre. … »

Lire l'article complet : www.lesuricate.org/james-joyce-fuit-de-catherine-gil-alcala

(Posté par l'éditeur : Joël Marette)

*************************************

2016-01-10

Critique du livre par Didier Ayres (Reflets du Temps) le 09 janvier 2016

Extrait :
"...la pièce est construite autour de douze scènes (douze heures, un douze symbolique… ?) qui réunissent dans un désordre apparent : Arthur Rimbaud, le Chœur polyphonique des voix intérieures, l’Hypomane dépensière, Henri Michaux, James Joyce, le Médecin halluciné, le Circoncis vierge, etc. C’est dire ce charivari que rend possible ce théâtre, qui m’a beaucoup enthousiasmé, et avec lequel j’ai passé une heure de lecture au milieu d’une expérience de langue peu ordinaire. Oui, un travail du langage, comme un travail de forge, mais aussi avec finesse, comme un théâtre de souffleur de verre."

Retrouvez cette critique sur http://www.refletsdutemps.fr/index.php/thematiques/culture/litterature/item/le-theatre-charivari-ou-le-theatre-de-bruits-accompagne-de-desordres

(posté par l'éditeur : Joël Marette)


*************************************

2016-01-02

1ère critique du livre de Catherine Gil Alcala paru le 22/12/15 aux Éditions La Maison Brûlée : à retrouver sur www.francenetinfos.com/james-joyce-fuit-bavardages-muraille-de-chine-de-catherine-gil-alcala-129517/

"Cet ouvrage demande à être lu et relu pour saisir le monde que l’auteure a dessiné par une écriture contemporaine, théâtrale et poétique. Dès les premières lignes, on comprend que l’on n’a pas affaire à un livre comme les autres. Les deux textes sont deux pelotes de laine de pensées tourmentées.

James Joyce Fuit… est une histoire d’amour, entre un homme qui s’invente des noms de poètes et une actrice. Les Bavardages sur la Muraille de Chine représentent des dialogues enivrants, inventés et inventifs entre James Joyce et Lewis Caroll. Deux textes crus, bruts, rêveurs, poétiques et très certainement un peu fou. Chacun peut vivre cette lecture selon ses propres rêves, selon ses propres doutes. Clairement, on ne sait pas. On n’est sûr de rien. D’ailleurs, ce livre me rappelle une phrase de David Lynch : « Je ne vois pas pourquoi les gens attendent d’une œuvre d’art qu’elle veuille dire quelque chose alors qu’ils acceptent que leur vie à eux ne rime à rien ».

Ce recueil nous invite à plonger dans le domaine de l’impression plutôt que dans celui de la compréhension. « Le poème est un lieu vide, à jamais joyeux, où se réverbèrent les hallucinations » nous dit Catherine Gil Alcala à travers son personnage James Joyce.

Rejoignez James Joyce, Louise broie du Noir, l’Inspecteur qui empeste le sirop pectoral, le Médecin Halluciné ou encore le circoncis vierge dans le premier texte James Joyce Fuit… et Humpty Dumpty, Buck Mulligan, le Roi enfant, Monsieur Lustucru ou encore la Harpie Aigle dans Les Bavardages sur la Muraille de Chine. Laissez-vous transporter dans ce train. Pas besoin de comprendre le paysage. Simplement le voir, le regarder et laisser les mélodies du voyage inconscient nous enlacer."

Critique de Rémy Sallé (postée par l'éditeur : Joël Marette)


*************************************



Proposer un commentaire

Bienvenue dans Adobe GoLive 6

Merci d'attribuer une note à ce livre

0
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10

Indiquez votre email :

Bienvenue dans Adobe GoLive 6

Livre libre
©Livre libre