Livre libre


le site de tous les livres

<
Livre libre
Bookmark and Share


auteur : Frederic Aranzueque-Arrieta
titre : La Morgue
éditeur : Edilivre
genre : Nouvelles
format :
nbpages : 140
résumé : La morgue est un recueil de nouvelles savamment écrites qui tournent, presque en exclusivité, sur des sujets chers à l’auteur comme la mort, la folie ou le sexe. Bien loin de se complaire dans des clichés éculés sur ces thèmes, l’auteur apporte un point de vue nouveau et surprend par sa façon de manier sarcasme et autodérision. Influencé par des auteurs comme Sade ou Artaud, on retrouve à travers les lignes de Frédéric Aranzueque-Arrieta toute la malice et la créativité de ces deux géants de la littérature. Amis lecteurs, venez découvrir La morgue !


adresse de vente du livre ( indiquée par l'auteur et sous sa responsabilité ) :

http://www.edilivre.com/doc/13959



Vous souhaitez modifier l'adresse de vente de l'ouvrage
cliquez ici


Exprimez-vous sur le Forum
COMMENTAIRES


2009-12-22

Lisez-la, vieux lâches, avant qu’il ne soit trop tard !
Il faut du courage, passer le titre, La morgue, qui promet bien des réjouissances…, passer les références au mouvement Panique (mouvement artistique créé p...ar Fernando Arrabal, Alejandro Jodorowsky et Roland Toporen 1962 ) qui s’inscrivent dès la dédicace, pour commencer ce recueil de "nouvelles paniques".
Oui, « Je » (seules trois nouvelles sont écrites àla troisième personne - mais elle n'est qu'un déguisement) est la victime d’actes horribles et de traumatismes quil’emmènent vers des délires d’autodestruction, de dépression misanthrope et lefont traverser des moments de désespoir et de dégout.
Oui, les phrases et levocabulaire, le style le plus prosaïque possible (quand « Je » vomit,il vomit, point), nous met face à ces comme confessions sans aucun garde fou. Maisces révélations prennent ainsi toute leur force brutale, tragique, cathartique.C’est là que ces nouvelles deviennent de vrais poèmes.
Frédéric sait jouer des ruptures, des répétitions, des constructions musicalespour réveiller en nous les pulsions les plus violentes, les plus dépressives,mais aussi les plus tendres (qui peut rester insensible à l’évocation de songrand-père ?), comme Baudelaire sait le faire.
A l’heure où l’on ne lit plus que pour se divertir,consommer des histoires qui nous brossent dans le sens du poil, il faut avoirle courage de regarder la vérité en face : la Vérité. Dedans. Dehors.
Alors, lisez La morgue, vieux lâches, avant qu’il ne soit trop tard!

Jérôme Dulou

*************************************



Proposer un commentaire

Bienvenue dans Adobe GoLive 6

Merci d'attribuer une note à ce livre

0
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10

Indiquez votre email :

Bienvenue dans Adobe GoLive 6 ce livre a obtenu 10 points sur 10

Livre libre
©Livre libre