Livre libre


le site de tous les livres

<
Livre libre
Bookmark and Share


auteur : Jacqueline Wautier
titre : Ce petit rien, ce petit lien?/ L'identité humaine face à l'opérativité techno-scientifique
éditeur : Le Manuscrit
genre : Essai
format :
nbpages : 391
résumé : Essai de philosophie bioéthique et anthropologique.
Les biotechnologies nous emmènent en un voyage incertain : entre procréation et re-production, thérapie et transfiguration – ou encore, entre affirmations (du «Je» de puissance volitive) et éclatement (du «soi» d’intimité référentielle).
Voyage au long cours, sans chenal ni port d’attache : oscillant, nous faisant vaciller, entre choix multiples, risques potentiels, gains concrets et voies inédites. Mais aussi, entre bifurcations essentielles et pertes ontologiques - satisfactions matérielles et empêchements existentiels.
Où conséquemment, aujourd’hui comme hier, l’opérativité en sus, le chemin des hommes se fraie entre soucis et exigences, pulsions et projets, propension centripète et tentation centrifuge…
Menu ou fatras ?
Insémination artificielle, injection intra cytoplasmique d’un seul spermatozoïde, cession d’embryons, prêt d’utérus, don d’enfant …… Et clonage reproductif ou exogenèse ?
Thérapie génique, modification génomique, mélioration rationnelle …… Ou transfiguration singulière, métamorphose anthropique et bifurcation spécielle ?
Situations multiples et complexes où l’on glisse de la réparation organique à la conversion fonctionnelle d’abord, de l’extension des possibles à la déconstruction personnale ensuite*. Mais également, du souci empathique à la préoccupation rationaliste, de la demande narcissique à la tentation eugénique …… Et de celle-ci au délire prométhéen recouvrant un désamour de l’humain ?
Thèse y soutenue :
Les interventions et recherches à dynamique opératoire usuellement regroupées sous l’appellation «technosciences» rencontrent l’humanitude comme la condition nécessaire de leur possibilité - mais cette rencontre de l’efficience créatrice et du pointillé matriciel promet le déploiement de la potentialité aporétique attachée à une enclave organique perméable et à une maintenance identitaire inscrite dans le devenir.
Potentialité associée tant à une intériorité se dépliant en extériorité (via une interface dermique -sensorielle) qu’à un monisme* substantiel s’exprimant dans la dualité – c-à-d par corps ou comme corps et par réalisations ou impulsions.
Situation où pourrait exploser l’individuation, se dissoudre la conscience, se réduire le devenir, se détisser les réseaux symboliques et s’anéantir les sensibilités ou les émotions…
Dès lors, nous présumons que l’humanitude porte en elle son possible létal. Qu’elle concourt à la fin de notre humanité en produisant un domaine existentiel où s’esquisse une (auto)biographie de l’arrachement et de l’incarnation multiple. Où convergent les techniques, les projets sociaux et les aspirations individuelles. Et où l’on observe un rapprochement aventureux des possibles technoscientifiques et du fonds phantasmatique.
Nous pressentons que l’homme, cet être de l’entre-deux et de la transgression, produit un processus qui finira par l’extraire de cet «entre-deux» pour donner naissance à «autre chose» ou à autre mode d’être (et de soutenance de cet «être»).
Nous soutenons que sciences et technosciences côtoient les lieux extrêmes d’une condition humaine articulée au précaire, aux situations limites et aux synthèses dialectiques du même et de l’autre. Qu’elles agissent sur la complexion, l’intellection, l’affectivité et la sensibilité. Qu’elles affectent potentialités et possibilités, facultés et latitudes - opérant sur le corps et l’esprit et modifiant les réseaux (affectifs et symboliques) ou les liens (familiaux, sociaux, juridiques et économiques). De fait, elles conditionnent l’historialisation et l’historicité, la liberté et l’éthicité, l’humanisme et l’homme - pour finalement transformer l’humanitude et l’humanité, l’hominisation, l’humanicité* et l’humanisation.


adresse de vente du livre ( indiquée par l'auteur et sous sa responsabilité ) :

http://www.manuscrit.com/Book.aspx?id=9974



Vous souhaitez modifier l'adresse de vente de l'ouvrage
cliquez ici


Exprimez-vous sur le Forum
COMMENTAIRES


2011-12-12

La médecine peut beaucoup, pourra toujours plus sans doute.
Recherche sur les cellules souches et les possibilités y associées de régénérations tissulaires, voire organiques; recherches en Procréation Médicalement Assistée; pratiques de maximalisation des possibilités organo-physiologiques ou de mélioration : métamorphose des descendants et transfiguration de l’homme ?
Et greffes toujours plus performantes - d'organes, de membres, de visages... Greffe d'espoir et, parfois, d'interrogations: sur le "propre" et sur l'autre (le soi ou le moi -personne unique et cohérente en son identité- eu égard au non soi).
De progrès en progrès, de merveilles en folies : le monde bouillonne à la mesure de son réchauffement supposé inexorable. Au reste, la souffrance est partout. Partout se lancent des demandes ou des SOS – bouteilles jetées dans une mer mourante. Et puis, venant à leur rencontre ou les devançant pour quelquefois les inventer, les possibles technoscientifiques ou biomédicaux. Raison pour laquelle nous développons ici une réflexion sur les conditions de possibilité de la condition humaine...
J. Wautier

*************************************



Proposer un commentaire

Bienvenue dans Adobe GoLive 6

Merci d'attribuer une note à ce livre

0
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10

Indiquez votre email :

Bienvenue dans Adobe GoLive 6

Livre libre
©Livre libre