Livre libre


le site de tous les livres

<
Livre libre
Bookmark and Share


auteur : Dominique Drouin
titre : Tiroir, tiroir
éditeur : Editeur à préciser
genre : Roman
format : A5
nbpages : 204
résumé : Se défaire de l’écriture…
Dans sa course à l’éditeur, un narrateur (« je » pour ne pas le nommer) s’essouffle. Malgré la foi en son œuvre, il se résigne à ne la voir point publiée. Sur cette courbe déclinante, que viennent rebrousser localement des résistances, où viennent se poser des rencontres de bon conseil, se reposer des amitiés anciennes et bien ancrées, l’ambition littéraire elle-même semble se tarir. Toute proportion gardée, le parcours apparent serait donc à rebours de celui du narrateur proustien : écriture abandonnée, résignation à la vie, en quoi, là encore, narrateur n’est pas auteur. Du moins, pas celui de cette fiction écrite dans une langue très tendue, vivante et jubilatoire, "virtuose" me reprochait un éditeur, faisant jouer la polysémie et les résonances, et où un humour grave point en maints détours.


adresse de vente du livre ( indiquée par l'auteur et sous sa responsabilité ) :

http://scriptogram.free.fr/scripto_tiroir_paru.htm



Vous souhaitez modifier l'adresse de vente de l'ouvrage
cliquez ici


Exprimez-vous sur le Forum
COMMENTAIRES


2011-09-09

Pour qu’une situation devienne matière d’un objet littéraire, il faut que, d’impasse que, vécue, elle était, cette situation soit dépassée ; il faut que l’auteur s’en soit désenglué. La question ici n’est donc plus celle de la recherche réelle d’un éditeur, notamment parce que, comme Pierre Seghers en 1938 avec les éditions de la Tour, ou même Gide et Claudel en 1911 avec la NRF (excusez l’incongruité de ces comparaisons et restons-en au seul concept), je me suis fait moi-même éditeur.
La question qui reste : comment cette recherche a pu être dépassée, dépassement nécessaire à sa transsubstantiation en objet littéraire ? Il faut à l’auteur ce détachement de soi, de son propre désespoir, de sa propre dépression, pour qu’il fasse de tout cela (la vaine recherche d’un éditeur, avec son cortège de misère morale) un miel littéraire. Il lui faut être passé de l’autre côté du miroir. Dès lors, quelque chose d’allègre point, le verbe vient aisément, les rebondissements se présentent plus féconds. Bref, la fiction naît.
C’est ce qui s’est passé lorsque, le premier paragraphe m’étant venu assez spontanément, j’en dévidais les possibilités narratives.
Un deuxième retournement s’opère alors : ce texte, précisément, chemine vers un constat de vanité : celle de tout projet de publication et d’écriture. Le verbe vient aisément mais en se riant de lui-même.
« Tiroir, tiroir » est donc un objet littéraire paradoxal puisque placé au terme d’un double parcours sur un ruban de Moëbius : un double retournement :
– l’impossibilité de trouver un éditeur dans la vie réelle se transmute en livre publié
– ce livre trame sa propre négation en montrant l’inanité de l’écriture.

De ce double parcours, on revient devant le miroir, soit face à soi.
Dominique Drouin



*************************************



Proposer un commentaire

Bienvenue dans Adobe GoLive 6

Merci d'attribuer une note à ce livre

0
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10

Indiquez votre email :

Bienvenue dans Adobe GoLive 6

Livre libre
©Livre libre