Livre libre


le site de tous les livres

Livre libre

auteur : Patrick Chadeyras-Hean
titre : Histoires de Fables
éditeur : Sokrys
genre : Poésie
format : Livre-Broché
nbpages : 218
résumé : Un Conteur antique du nom de Babrius attesta d’un âge d’or où Animaux et Hommes parlaient un même langage de Vérité…Vint ensuite un âge plus sombre où, jugeant cette dernière trop impudique, on lui préféra le Mensonge; compagnon du pouvoir, du vice, des faiblesses, des lâchetés et des trahisons : nombreux furent ceux tentés d’en revêtir le masque si tentant ! Errante nue, la Vérité pensa son temps révolu…Vint alors Dame Fable la drapant de sa cape merveilleuse : « Avec moi, lui dit-elle, tu seras accueillie partout, chez le riche comme le pauvre, chez le fou comme le sage, qui, écoutant tes récits malicieux, penseront qu’ils ne s’adressent qu’aux autres… » Et vous ! Auriez-vous pu croiser nos malignes sans les reconnaître ? Allons donc, les Fables ne sont que de petites comptines bien innocentes, c’est bien ce que l’on en imagine en tout cas. Par quelques rimes et maximes, comment pourraient-elles donc mystifier leur monde ? Eh bien, qu’à cela ne tienne ! Allez donc à leur rencontre et ouvrez ce recueil si, à la lecture de leurs histoires, vous êtes certain de ne vous y faire surprendre…
http://www.sokrys.com/product.php?id_product=122

auteur : Abderrazak Bahraoui
titre : Ces choses qui meurent et fleurissent
éditeur : Sokrys
genre : Roman
format : 145x200 mm
nbpages : 164
résumé :
http://www.sokrys.com/product.php?id_product=121

auteur : Abderrazak Bahraoui
titre : Ces choses qui meurent et fleurissent
éditeur : Sokrys
genre : Roman
format :
nbpages :
résumé : « Pauvre maman. Elle est morte parce qu’elle transportait un sac de blé. La voiture du fils du PDG d’une banque l’avait renversée. Le bassin brisé et la colonne vertébrale cassée comme une bûchette. L’enfant gâté était ivre. Il n’a pas été incarcéré. Avant l’assassinat de ma mère, mon père me parlait comme si j’avais son âge et que je comprenais tout ce qu’il disait. Il avait toujours un mot gentil pour moi. Mais cette tragédie l’avait catégoriquement changé. Il était devenu sombre et triste. Son regard était froid, et son visage ne laissait paraitre aucune émotion. Il parlait peu, mangeait peu, dormait peu, mais travaillait beaucoup, eh oui. Quand il revenait le soir à la maison, il ressemblait à un boxeur au dixième round. Le pauvre n’avait reçu aucun sou des assurances, mais une montagne de promesses. Promesse veut dire attente. Et l’attente est un repas rituel. Les magistrats n’ont pas fait leur boulot, parce que la vie des gens d’en bas ne vaut pas cher. À cette époque, j’étais comme un point sur un tableau. J’étais gamin et je croyais que seules les personnes faibles meurent, mais je comprenais que les gens ne sont pas égaux, et qu’il faut mourir pour être aimé. Le jour de la mort de ma mère, ce fut la fin de mon enfance. » 
http://www.sokrys.com/product.php?id_product=121

Livre libre
©Livre libre