Livre libre

Livre libre


le site de tous les livres

accueil articles > ARTICLES > Romans > Les Maîtres de Jouvence - Fred Mussard

Les Maîtres de Jouvence - Fred Mussard
Les Maîtres de Jouvence de FRED MUSSARD chez Surya Editions 2011.
vendredi 23 décembre 2011, par karim Bienvenue dans Adobe GoLive 6


Les Maîtres de Jouvence de FRED MUSSARD chez Surya Editions 2011. Dans son huitième roman, le maître de la polyvalence littéraire, l’écrivain réunionnais saint-joséphois Fred Mussard rentre cette fois-ci dans les coulisses de la sénilité en abordant les questions propres à la condition humaine et du sens de la vie : Comment retarder l’échéance de la Mort succédant à l’angoisse de la Vieillesse et comment vivre et inventer l’espoir qui retarderait l’échéance fatale ? Nous retrouvons ces thématiques chères aux écrivains qui ont travaillé sur les mythes de la jeunesse éternelle. S’inscrivant dans la continuité de Goethe avec le Mythe de Faust, de Balzac avec la Peau de Chagrin, d’Oscar Wilde avec Dorian Gray, Fred Mussard adapte ce mythe littéraire antique de la jeunesse et de l’éternité à l’environnement franco-réunionnais.

En effet, dans son roman, les thématiques de la peur de la sénilité et de l’espoir de contourner l’irréversibilité du temps qui passe et qui nous dépasse à l’échelle humaine s’associent aux problématiques existentielles de la solitude, de l’abandon, de la solidarité qui concernent toute l’humanité. En 1939, Aldous Huxley, publie Jouvence "After Many Summer", essai sur la jeunesse éternelle. En 1973, René Barjavel, fait éditer Le Grand Secret, histoire qui se déroule sur une île protégée où se trouvent seulement des humains atteints du virus de l’immortalité. Dans la continuité des mythes évoquant ces grands sujets d’étude et ces questionnements universels, il serait intéressant de voir les écrits de cet écrivain grand maître de la polyvalence réunionnais porté à l’écran car cette thématique de la recherche des solutions en faveur de la longévité n’est pas exclusivement littéraire et imaginaire.

C’est vrai, on la retrouve chez de nombreux scientifiques du XXème siècle. En 1912, le médecin Alexis Carrel a déjà travaillé sur des animaux pour rechercher comment vaincre Chronos. Le biologiste Jean Rostand a aussi essayé sur cette question. En 1977, à la fin de sa vie, Rostand se dira convaincu que « si l’on avait consacré aux recherches en biologie toutes les sommes consacrées aux budgets militaires de tous les pays, la question de l’immortalité ou au moins de la jouvence éternelle serait déjà réglée ». En 1961, le biologiste Leonard Hayflick fait des découvertes captivantes sur certaines cellules spécialisées. Dans la continuité, Étienne-Émile Baulieu a, dès 1963, travaillé sur le vieillissement des cellules. En 1964, Robert Ettinger publie son livre intitulé L’homme est-il immortel ? En septembre 2010, le professeur Vladimir Skulachev, de l’université de Moscou, annonce avoir arrêté la sénescence chez des souris au moyen d’un antioxydant puissant.

Enfin, le cinéma aussi s’est emparé du thème. Les succès de la série Highlander en 1986, les succès de Peter pan depuis 1924 avec comme thème principal l’arrêt du vieillissement, des films grands publics comme les Pirates des Caraïbes : La Fontaine de jouvence en 2011, Frankenstein ou le Prométhée moderne et ses disparates versions cinématographiques. Les succès des bandes dessinées comme Genetiks en 2007, avec cette histoire d’un ingénieur généticien qui est plongé au cœur d’un complot accommodé par un grand laboratoire pharmaceutique qui œuvre en toute discrétion à l’élaboration d’un projet d’immortalité héréditaire et génétique. Les jeux-vidéos comme Planescape : Torment ont, dès 1999, mis en relief le héros immortel qui est à la recherche de sa mortalité qui lui a été volée.

Fred Mussard dans son livre nous entraîne aussi à sa façon vers l’immortalité mythique tout en nous faisant poser des questions réalistes sur la manière de contrôler et de vaincre la vieillesse, étape finale nécessaire à la vie naturelle humaine. Comme le disaient le philosophe Emmanuel Kant et l’Humaniste Michel Eyquem de Montaigne, « philosopher et naître c’est apprendre à mourir ». Nous avons tous appris le mythe de la Fontaine de Jouvence, dont les eaux donnent la jeunesse et connaissons aussi le mot médiéval « jouvenceau ou jouvencel » qui signifie jeune mais n’oublions pas que la jeunesse passe et trépasse et qu’un jour, il faudra affronter la grande question de la sénilité qui est le fil conducteur du livre de notre écrivain Fred Mussard. Jouvence nous rappelle aussi le mythe de la fontaine qui est sensé être l’élixir de l’immortalité et de continuel rajeunissement ! La fontaine de Jouvence a souvent été évoquée par des artistes. Elle est par exemple représentée dans le Jardin des délices du célèbre triptyque de Jérôme Bosch. Quand à notre écrivain, FRED MUSSARD, après Rutile qui portait sur l’esclavage, Le Retour du Buisson Ardent sur la piraterie, ses codes et ses valeurs, Grand Pays sur les contes merveilleux et légendes fantastiques, les Âmes du Purgatoire sur l’au-delà, Escale à Fort-Dauphin sur l’île Rouge de Madagascar, notre écrivain de l’océan Indien donne sa vision personnelle des splendeurs et des misères humaines face au vieillissement et aux peurs de fin de vie créant chez tout un chacun la foi en l’espérance en la Vie elle même.

Site auteur de FRED MUSSARD :

http://www.fredmussard.fr/index_fichiers/Page1374.htm

Nouveauté : décembre 2011

LES MAITRES DE JOUVENCE

Vente en librairie

Editeur : Surya

Article écrit le 12 décembre 2011 par Tamim KARIMBHAY auteur de la monographie historique et culturelle, Nosy-Bé : Âme malgache, Cœur français et du roman d’anticipation et d’initiation autobiographique, Année 2043 : Autopsie D’une Mémoire. .

Portfolio

Répondre à cet article

8 Messages de forum

Bienvenue dans Adobe GoLive 6

Livre libre
©Livre libre